TOUS LES OUVRAGES
Jean Moulin, mémoires d'un homme sans voix.
Atelier de création radiophonique Provence-Méditerranée.
Radio France 1999.
(Document audio)

Série d'émissions consacrées à Jean Moulin.

Les RG à l'écoute de la France. Police et politique de 1981 à 1997.
Editions La Découverte. Paris 1998.
(Document livre)

Portrait des Renseignements généraux...

La police, combien de divisions ?
Editions Dagorno. Paris 1989.
(Document livre)

Dans la collection "Combien de divisions ?" une radiographie de la police française...

Sur la terre comme au ciel. Pour une nouvelle morale laïque.
Editions Calmann-Lévy. Paris 1989.
(Document livre)

La première affaire d'interdiction du port de "foulards islamiques" dans un lycée public.

La meilleure police du monde
Editions Duculot.
Paris-Gembloux 1978.
(Document livre)

Le titre du livre m'avait été soufflé par le président de la République Valéry Giscard d'Estaing...

Vroum...vroum...motos
Atelier de création de radio France. 1975.
(Fiction audio)

La première " œuvre " que j'ai livré au public () A l'époque, j'étais motard...

<<< Précédent

UN OEIL SUR LES RG

Documentaire pour France 2 2003.
(Document vidéo)

Au cours d'un repas sur la terrasse de ma maison familiale de Montpellier, le réalisateur Guy Girard m'a demandé de travailler avec lui sur les Renseignements généraux.

Il avait lu mon livre grâce à son épouse, Lise Beaulieu que j'avais connue à la faculté de Nanterre en 1967, et voulait en tirer un film. Quelques mois plus tard, nous étions à Toulouse où nous avons passé avec l'équipe de tournage deux semaines en immersion totale dans le Service régional des RG. Munis de cartes d'accès magnétiques, nous

prenions notre service tous les matins à l'hôtel de police et suivions les fonctionnaires dans leurs missions du jour : accompagnement de manifestations, interventions dans un conflit social, filatures de dealers, surveillances de mosquées...

Notre seule contrainte avait été de faire en sorte que les visages de certains policiers et de leurs " cibles " ne soient pas reconnaissables. Il faut dire que nous disposions de l'aval de Yves Bertrand, le patron des RG et de Claude

Guéant alors directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, deux hommes que j'avais beaucoup fréquenté lorsque je m'occupait de la rubrique police de Libération.

Le patron du service régional, Joël Bouchite, qui a succédé depuis à Yves Bertrand, et son adjoint Christian Balle-Andui, nous avaient donc ouvert toutes les portes. Toutes, sauf celle du bureau où se déroulaient les écoutes téléphoniques car le lieu était protégé par le secret défense.

Design : Cactus - Code : Dureflex

Optimisé pour Firefox. Résolution 1024 X 768 ou supérieure.